PRÉSENTATION

Les Rapaces

Marie VIEUX-CHAUVET

ROMAN

Format : 13,5 x 19 cm
Reliure : broché
Pagination : 176 pages
ISBN : 978-2-914773-76-8
Prix : 18,50 €

LE LIVRE

1971. Marie Vieux-Chauvet est exilée à New York, menacée de mort dans son pays après la parution de son chef-d’œuvre, Amour, Colère et Folie, publié chez Gallimard à l’instigation de Simone de Beauvoir et qui a provoqué la fureur du tyrannique Duvalier. Peu avant de mourir, elle trouvera la force d’écrire Les Rapaces, impitoyable réquisitoire contre le régime qui fait régner la terreur en Haïti.

Dans ce roman, le dictateur, entouré de ministres à sa botte, incite la population à donner son sang pour quelques sous avant de le revendre bien plus cher aux Américains. Il n’hésite pas non plus à vendre des cadavres pour leurs expériences. Et plus il y a de cadavres, plus l’argent rentre. La police a donc carte blanche...

Quelques-uns tentent de résister, tel Michel, qui écrit un livre devant servir de base à l’action révolutionnaire. Las, il est dénoncé. Sa maison abandonnée devient le refuge d’Alcindor et de sa pauvre famille. Pour leur malheur, Michel y a caché son manuscrit, que la police veut récupérer. Alcindor croit alors naïvement pouvoir sauver les siens grâce à Poleus, son frère perdu de vue, devenu l’un des chefs de la gendarmerie.

En même temps, l’un des ministres en cour se tord d’inquiétude. Sa fille, Anne, a disparu. Son enquête le ramènera fortuitement au manuscrit tant recherché. Le lien se fera entre Michel l’écrivain, Alcindor et Anne. La découverte de la vérité lui ouvrira les yeux. Il sait alors ce qu’il lui reste à faire...

L'AUTEUR

Marie Vieux-Chauvet, considérée comme l’une des plus grands écrivains de langue française, dénonce une nouvelle fois la veulerie de cette oligarchie prête à toutes les compromissions pour s’enrichir. Elle mourra en 1973, sans avoir pu revoir son pays.

L'AUTEUR

Marie VIEUX-CHAUVET

Marie Vieux Chauvet est née à Port-au-Prince le 16 septembre 1916. Elle est la fille de Constant Vieux, homme politique, sénateur et ambassadeur.

Marie Chauvet s'insurge contre les abus de tous genres dont sont victimes les femmes, les malheureux, les déshérités et tous les faibles. Dans son premier roman, La Légende des fleurs (publiée sous le pseudonyme de Colibri), Marie Chauvet explore à travers un conte allégorique le rêve de fraternité et de solidarité qui motive son écriture. Elle publie plusieurs romans, tous dominés par la question de l'égalité et de la justice.

Stacks Image 66582
Stacks Image 66585
Stacks Image 66591
Stacks Image 66594

LES MÉDIAS EN PARLENT

Stacks Image 66630

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

1er novembre 2017

 
 

PLUS

Zone de téléchargement

Couverture

4de couverture

Photographie
de l'auteure

 
 
Stacks Image 98